Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Alerte : Tous pris au piège par Macky SALL !

Posté par: Matar NDAO| Lundi 29 septembre, 2014 12:33  | Consulté 3519 fois  |  6 Réactions  |   

Dans ce contexte politique sénégalais, seuls les plus stratégique et audacieux, demeurent vainqueurs.  Entant qu’acteur, évoquer cette situation me parait légitime en guise d’alerte aux prétendants candidats aux prochaines élections présidentielles.

La configuration actuelle, me semble subdiviser en trois grands groupes à savoir : le BBY, le PDS et la CAN2017 d’Idrissa SECK. Il se trouve que « naturellement » dans une coalition, chaque partie prenante gère d’une part l’intérêt du groupe et d’autre part son propre intérêt de façon visible ou masquée. Approfondissant notre analyse dans ce sens, on voit bien que les deux partis politiques les plus « importants » (le PS et l’AFP) de la coalition BBY gèrent bien leurs intérêts personnels au sein de leur entité par un cota de ministre et de manière sournoise.  Ceci peut bien être à leur faveur, comme à leur détriment vis-à-vis de l’APR parti au pouvoir. Parlant du Président du PS, parti de la coalition au pouvoir, Monsieur Tanor DIENG, de par ses prises de positions médiatiques, semblant soutenir le Président Macky SALL, tout en gérant l’intérêt de son parti, sera peiné à se positionner comme candidat potentiel face à Macky SALL aux prochaines élections présidentielles. Tanor est pris en piège par Mcky SALL, et continue d’empirer sa situation. A mon avis, pour le PS, Khalifa SALL reste l’alternative, aux prochaines élections, et il me semble déterminé. Il devra par contre faire preuve de courage et surtout très tôt si Tanor  n’a pas fait certificat de maturité en lui cédant le chemin de la conquête. Khalifa SALL, devra aussi étendre son terrain politique hors de dakar et autres que les militants de PS.

Quand à Moustapha NIASS et son AFP, ne me semble pas prêts à faire face à Macky SALL aux prochaines élections. Niass continue de gère son poste de Président de l’assemblée nationale et aucun membre de son parti n’a l’envergure nationale et l’autonomie  et l’audace de parti seul à l’élection. Malick Guakou qui suscitait l’espoir en est une preuve.

Les partis membres du BBY, ne sont là que, pour gèrent leurs intérêts le reste du mandat de Macky SALL. C’est leur unique occasion ils s’en profitent.

Une chose que les partis de la coalition BBY oublient, c’est le fait que Macky SALL était le Président de la cellule initiative et stratégie de WADE (du PDS). Il a une énorme capacité stratégie. Il va continuer à leur tenir le bout du nez autant qu’il voudra. Son objectif est d’éliminer tous les potentiels candidats  au sein de cette coalition par défaut de leur priver d’argument de campagne. Ce qu’il a presque réussi. 

Pour le PDS, il faudra noter qu’il est difficile de perdre le pouvoir et de revenir juste après un mandat présidentiel avec le même label et les mêmes stratégies. Il faut être trop fort pour le réussir. Je doute qu’ils le soient car pris au piège pendant deux années par Macky SALL par son système du CREI, sans s’en rendre comptent. Devrai-je dire sans réaction visible ? Ce système n’est que piège d’abandon du terrain politique national et d’occupation de la DIC pour le PDS. Leurs cibles et leurs terrains sont réduits à Karim et à la DIC au moment où Macky continue de consolider ses acquis de 2012 et de phagocyter une partie de la coalition BBY. Même si le PDS, prétend être majoritaire à ce jour, le choix d’un candidat parmi eux va susciter beaucoup d’inattendus.

Ce que je propose, à ceux qui veulent être candidat vainqueur (non être candidat pour être candidat comme le font certains), est d’aller dès maintenant à quête des militants et surtout en dehors de leur formation politique tout en gardant un œil sur cette dernière.

Le président Abdoulaye WADE, devra lui, libérer vite la conduite du parti aux responsables valides du PDS, au lieu de continuer à les étouffer, en attendant la libération de son fils. De même que le Président Tanor DIENG, devra permettre à Monsieur Khalifa SALL de surgir et d’officialiser sa candidature très tôt.

Je termine cet article avec la CAN2017 d’Idrissa SECK, qui est resté dans la même stratégie et tente d’incarner le leader d’opinion nationale (« leader des médias en quelque sorte ») au lieu de se battre, pour devenir le leader de la masse populaire en même temps. A mon avis il n’a pas encore compris, la conception de l’électorale sénégalais. A beau avoir de bonne idée, d’être écoutée, crains des dirigeants, si on ne part pas vers les populations, tu n’auras rien du tout. Il a la flemme de mouiller son maillot, le Monsieur SECK., ce qui réduit sa cible de contact parcontre il est le seul, qui a parvenu à prendre sa liberté et ne pas être pris au piège par Macky. L’autre défaut moral ou de conscience, Idrissa SECK, continue de se tromper en pensant depuis 2007, qu’il doit s’appuyer sur l’électoral du PDS, pour arriver au pouvoir. Cette dernière remarque à éviter, est aussi valable pour les prétendants candidats au sein du PDS, je veux nommer par là Me Souleymane Ndéné NDIAYE, Omar SARR, Mamadou Diagne FADA ainsi que tous les autres. Il vous faut discuter, se comprendre entre vous pour s’unir, et d’aller trouver des alliés en dehors de votre formation politique surtout dès maintenant. Votre parti ne suffira pas pour vous faire élire, utiliser votre temps et de parcourir le Sénégal.

Pour conclure, le terrain est encore favorable pour Mr Macky SALL du fait qu’il a réussi à bloquer le système de liberté et l’opinion des partis membres du BBY, et  à réduire la cible et le terrain d’activité du PDS à la personne de Karim WADE et de la salle 4 de la DIC.

Bonne lecture pour cette petite analyse libre de point de vue qui ne vise personne.

 Mr NDAO Matar

Coordinateur du Mouvement pour le Prise de Conscience MPC/XIPPI

A Paris la Défense, le 28/09/2014


 L'auteur  Matar NDAO
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (6)  Certains commentaires sont en cours de validation...
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Tidiane  En Septembre, 2014 (14:43 PM) 0 FansN°:1
Ton analyse est bonne dans sa globalité mais pêche du fait que la complexité et le dynamisme des formations politiques n'apparaissent pas. Que dire de l'action prochaine de la société civile dans un pays où l'action citoyenne avant et pendant les élections est importante.
Votre analyse pêche surtout du fait que tu exclus celui qui sera à coup sûr dans le trio gagnant: Ablaye Balde President de l'UCS et Maire de Ziguinchor.
Mndao En Octobre, 2014 (08:15 AM) 0 FansN°:2
Mon cher Tidiane, j'ai pris note de ton commentaire. Simplement je tenais à vous notifier que l'objectif de l'article n'était pas d'aborder le dynamisme si la complexité de formation politique. Dans cet article, j'ai juste émis une alerte cadrée pour les trois entités (BBY, CAN2017 et le PDS). C'est la raison pour laquelle le titre est intitulé: Tous, pris au piège par ... et non Tout le monde. Tous dans ce contexte ne prend pas en compte tout le monde. Donc le cas de baldé, n'est pas concerné par cet article. Dans mes articles, l'analyse abordera cet aspect.
Merci du temps que tu as pris pour lire et article et avoir poster ton point de vue en guise de commentaire.
Alxalil@ En Octobre, 2014 (11:08 AM) 0 FansN°:3
vous êtes très pertinent M.Ndao, mais faut alléger un peu car 60% des lecteurs de Seneweb manque de culture d'entendement et peuvent interpréter comme bon leur semble
Moussa En Octobre, 2014 (23:31 PM) 0 FansN°:4
Très bonne analyse , toujours aussi pertinent et pointu

Ajouter un commentaire

 
 
Matar NDAO
Blog crée le 03/11/2012 Visité 184618 fois 47 Articles 1128 Commentaires 21 Abonnés

Posts recents
Senegal
Thierno Ndao Guélewar et l’unique 52ème Bour Saloum : Origine, identité et règles
Prendre le recul nécessaire
Etre en accord avec soi-même : je reste dans la ligne de conduite !
Un jeune roi, qui ne voulait pas de successeur !
Commentaires recents
Les plus populaires
Apprendre à rester soi-même et le bonheur du soi-même !
Elections locales 2014 - Gandiaye
Apprendre les secrets de la perte pour gagner !
Nouvelle vision de la politique
L’irrationalisme et le comportement maudit d’un politicien !