Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La synergie dans la divergence et dans l’adversité politique

Posté par: Matar NDAO| Vendredi 04 octobre, 2013 14:43  | Consulté 1200 fois  |  2 Réactions  |   

Je commence cet article par une rétrospective d’une prise de conscience dont je tiens à partager avec vous : la synergie dans la divergence et dans  l’adversité politique.

La synergie par définition, c’est quand plusieurs acteurs ou facteurs parviennent à agir ensemble dans le but de sommer leurs énergies pour donner un effet aditif positif.

Dans la démarche de massification des « leaders politique », chacun d’eux cherche à maximiser son flan pour obtenir une biscotte de chaque génération.  Ce qui est normal, car la masse est l’un des paramètres les plus importants en politique, car détermine le résultat final d’une élection. Parcontre, je ne partage pas la façon de le faire : pour la plupart du temps, ces adultes politiques utilisent l’injection par adversité. Je m’explique : ils font de telles sortes que, les autres militants soient les adversaires  de ses tiens. Cet héritage d’ennemi par transition ne devrait pas avoir lieu selon notre idéologie politique et sociétaire. Ce phénomène est beaucoup plus fréquent entre jeunes.

Je tiens à attirer votre attention sur le fait que ces derniers, ne sont pas des ennemis, ils se voient, se parlent et partagent des centres d’intérêts. Donc, pourquoi vous. Il ne faut pas accepter d’être manipuler au point de se  haïr. Faites rupture avec ces adultes de la politique politicienne afin de nous retrouver dans le canevas de la politique de développement, qui est l’unique solution pour sortir nos collectivités locales dans cette dérive.

Je ne cautionne pas,  cette démarche hypocrite et stupide : cela me rend la rage. Je me suis toujours battu contre, et surtout dans  mon entourage. Le moment est venu, de le partager avec le monde entier.

Raison pour laquelle, je lance un appel pour la synergie dans l’adversité des points de vue et de l’action politique.  Dans cet optique chacun est libre d’agir dans le cercle politique dans lequel il se sent à l’aise car un compagnonnage ne se force pas, il doit être naturel et objectif. Ma solution consiste en outre, à créer une sphère de dialogue et d’action sociale.

Pour sa mise en œuvre, il faudra privilégier le dialogue rationnel, car l’échange est source de compréhension, et la compréhension est le premier pas vers le changement, qui induit à la nation de complémentarité.

Le second pas consiste,  par perpétrer les différents secteurs et domaines d’activités dans lesquels nous pensons pouvoir apporter notre valeur ajoutée, et pour lesquels nous pouvons coopérer. Si réellement, soulager les souffrances de notre population, est notre unique préoccupation,  cet appel  à la synergie de la convergence des jeunes, des acteurs de développement et de la rupture avec les anciennes pratiques de la politique ne vous laissera pas indifférent.

Je ne saurais conclure sans dire à  la jeunesse d’Afrique, à la jeunesse de mon pays le Sénégal, à la jeunesse de mon terroir Gandiaye que, voir nos localités se développer, se doter de toutes sortes d’infrastructures, est notre unique préoccupation, notre quotidien, notre combat, l’intérêt qui doit nous réunir sans condition et automatiquement.  Cet intérêt en commun et cette ambition doivent nous réunir autour de l’essentiel afin de former une synergie, œuvrant positivement pour lever le défi.

Il est urgent d’aller tout droit à l’acte, de prendre conscience que nous n’avons et n’aurions jamais les mêmes ambitions que ces « autres adultes politiques » qui prennent les jeunes comme des boulés. Non, la jeunesse politique n’est pas un instrument musical d’applaudissement, ni des automates de mise en chaîne (monter et démonter de tribunes et des tentes).

Je veux une jeunesse active, une jeunesse qui prend des initiatives positives et rentables, des responsabilités fermes en les assumant vaille que vaille en leurs totalités.  

Chère jeunesse, chers acteurs de développement engagés et vous autres qui êtes prêts à la synergie, dans l’intérêt de nos terroirs, j’ai encore beaucoup  de choses à partager avec vous sur ce thème. Vous faisant confiance, je vous convie à méditer du reste.

 

Matar NDAO

Paris le 04/10/2013

 L'auteur  Matar NDAO
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (2)  Certains commentaires sont en cours de validation...
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Octobre, 2013 (07:35 AM) 0 FansN°:1
Bonne idée mais difficile à appliquer, il faut être à la hauteur et beaucoup de recule pour le faire. Mr NDAO, le niveau que tu nous parler est trop élevé, diminue un peu l'échelle: la jeunesse n'est pas encore à cet stade, problème de moyens leur empêche d’être autonome comme toi. Je pense qu'il nous faut encore des années mais courage. Italie te soutiendra le moment venu.

Ajouter un commentaire

 
 
Matar NDAO
Blog crée le 03/11/2012 Visité 184608 fois 47 Articles 1128 Commentaires 21 Abonnés

Posts recents
Senegal
Thierno Ndao Guélewar et l’unique 52ème Bour Saloum : Origine, identité et règles
Prendre le recul nécessaire
Etre en accord avec soi-même : je reste dans la ligne de conduite !
Un jeune roi, qui ne voulait pas de successeur !
Commentaires recents
Les plus populaires
Apprendre à rester soi-même et le bonheur du soi-même !
Elections locales 2014 - Gandiaye
Apprendre les secrets de la perte pour gagner !
Nouvelle vision de la politique
L’irrationalisme et le comportement maudit d’un politicien !